Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 Feb

4 - Bangkok et ses temples

Publié par al  - Catégories :  #Thailande, #voyage

Après quelques difficultés de réveil dues au décalage horaire certainement, nous parvenons à nous extirper du lit. Direction le centre « historique » de Bangkok pour visiter quelques uns des temples les plus connus. Après un trajet en BTS, on nous conseille de prendre le bateau pour aller jusqu’aux temples. Nous décidons donc de prendre un pass journée pour les Cho Phraya Express Boat nous permettant de rejoindre les sites touristiques bordant le Chao Phraya (qui signifie "fleuve des rois").

 

 

 

 

4 - Bangkok et ses temples4 - Bangkok et ses temples
4 - Bangkok et ses temples4 - Bangkok et ses temples4 - Bangkok et ses temples

Notre première visite sera le Wat Phra Kaew et le grand palais, l'un des incontournables selon le "Lonely planet".

 

(au passage voilà ce qu'il en est dit dessus sur le Lonely :

"Sophistiqué et multicolore, le Wat Phra Kaew attire tout autant l'œil que la petite statue installée dans le pavillon principal dont il tient le nom, le Bouddha d'Émeraude. Sculptée en jade de néphrite (et non en émeraude), c'est l'une des statues du Bouddhas thaïlandaises les plus vénérées, à la légitimité royale et à l'histoire rocambolesque. On la découvrit au XVe siècle dans le nord de la Thaïlande lorsque la foudre frappa un stupa, dévoilant un bouddha qui avait été recouvert de plâtre pour en dissimuler la richesse (une pratique courante par temps de guerre et de banditisme). On oublia par la suite ce qui se cachait dessous jusqu'à ce qu'une chute ne le révèle à nouveau. Au milieu du XVIe siècle, l'éblouissante statue tomba aux mains des envahisseurs laotiens. Récupérée au combat par les Thaïlandais, elle servit à légitimer religieusement l'accession au trône du général Taksin après la chute d'Ayuthaya. La statue occupe son emplacement actuel depuis son transfert, en 1782, de la capitale de Thonburi à Bangkok, de l'autre côté du fleuve, sous le règne de Rama Ier (le roi bouddha Yodfa, 1782-1809), premier roi de la dynastie des Chakri.

En raison de son statut royal, le Bouddha d'Émeraude est drapé de robes de moine, changées par le roi ou le prince héritier à chaque saison (été, hiver, saison des pluies) lors d'une cérémonie.

À côté du Wat Phra Kaew, les rois, leurs familles et leurs domestiques vivaient jadis sur le vaste site du Grand Palais, avant que Rama V (le roi Chulalongkorn, 1868-1910) ne transfère la résidence royale au parc Dusit. Les bâtiments principaux, mêlant styles thaïlandais et occidental, accueillent parfois des cérémonies officielles, mais le site, trop formel, n'a pas le caractère vivant du temple"

4 - Bangkok et ses temples
4 - Bangkok et ses temples
4 - Bangkok et ses temples
4 - Bangkok et ses temples
4 - Bangkok et ses temples
4 - Bangkok et ses temples
4 - Bangkok et ses temples
4 - Bangkok et ses temples
4 - Bangkok et ses temples
4 - Bangkok et ses temples
4 - Bangkok et ses temples
4 - Bangkok et ses temples
4 - Bangkok et ses temples
4 - Bangkok et ses temples
4 - Bangkok et ses temples
4 - Bangkok et ses temples
4 - Bangkok et ses temples
4 - Bangkok et ses temples
4 - Bangkok et ses temples
4 - Bangkok et ses temples
4 - Bangkok et ses temples
4 - Bangkok et ses temples
4 - Bangkok et ses temples
4 - Bangkok et ses temples
4 - Bangkok et ses temples
4 - Bangkok et ses temples
4 - Bangkok et ses temples
4 - Bangkok et ses temples
4 - Bangkok et ses temples
4 - Bangkok et ses temples
4 - Bangkok et ses temples
4 - Bangkok et ses temples
4 - Bangkok et ses temples

Le lieu est tout simplement une pure merveille pour tous les sens. Un mélange de senteurs, et un délice pour les yeux… Le site est tout simplement à couper le souffle.

Le plus surprenant dans ces temples c’est la rencontre entre tous ces touristes venus admmirer un art qui leur est complètement étranger et les thailandais qui viennent ici pour être en communion avec leur dieu. L’ambiance dans ces temples est saisissante.

 

 

Seconde visite : le Wat Pho plus connu pour son gigantesque bouddha couché de 46 m de long cet ensemble de temples est tout aussi impressionant que le grand palais. Voilà ce qu'en dit le "Lonely Planet" :

"Sa construction, au XVIe siècle est antérieure à la création de Bangkok, sans compter qu'il s'agit du plus vaste temple du pays et qu'il abrite une statue imposante, presque à l'étroit dans son grand pavillon. Illustrant la mort du Bouddha et son accession au nirvana, ce bouddha couché recouvert de feuilles d'or mesure 46 m de long et 15 m de haut. Sur la plante des pieds, de superbes incrustations de nacre correspondent aux 108 lák·sà·nà (caractères) qui distinguent un Bouddha bienveillant.

Les statues exposées dans les quatre autres wí·hăhn (salles) valent le coup d'œil, en particulier les magnifiques bouddhas Phra Chinnarat et Phra Chinnachai, de la période Sukhothai, dans les bòht (chapelles) ouest et sud. Les galeries reliant les quatre salles comportent pas moins de 394 statues du Bouddha dorées, pour la plupart de style Ayuthaya ou Sukhothai. La dépouille de Rama Ier repose au pied du grand bouddha, dans le bòht.

Les immenses statues de granit dans la cour du temple pourraient bien être les premiers « immigrés » de Thaïlande. Arrivées à bord de bateaux chinois où elles servaient de lest, elles ne firent pas le voyage retour. Certaines représentent des guerriers, des philosophes et même, dit-on, Marco Polo."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4 - Bangkok et ses temples
4 - Bangkok et ses temples
4 - Bangkok et ses temples
4 - Bangkok et ses temples
4 - Bangkok et ses temples
4 - Bangkok et ses temples
4 - Bangkok et ses temples
4 - Bangkok et ses temples
4 - Bangkok et ses temples
4 - Bangkok et ses temples
4 - Bangkok et ses temples
4 - Bangkok et ses temples
4 - Bangkok et ses temples
4 - Bangkok et ses temples
4 - Bangkok et ses temples

Une fois ces deux visites achevées, nous sommes déshydratées et bien fatiguées nous décidons donc de reprendre le bateau pour faire un tour sur le Cho Phraya. Le plan était de revenir en face du Wat Arun pour le coucher du soleil. Mais finalement le Wat Arun étant en travaux, nous avons décidé de changer d’itinéraire. Nous nous sommes arrêtées pour admirer le coucher de soleil et manger un morceau.

 

4 - Bangkok et ses temples4 - Bangkok et ses temples
4 - Bangkok et ses temples
4 - Bangkok et ses temples4 - Bangkok et ses temples4 - Bangkok et ses temples

Choix d'un restaurant Thailandais ..​. et première déconvenue culinaire...

 

Et oui quand je demande au serveur si le plat que j'ai choisi est épicé et qu'il me répond non, je pars confiante en plongeant ma fourchette dans l'assiette... Alors comment dire... nous n'avons pas du tout la même notion du mot épicé... en voyant ma tête et les larmes pratiquement prêtes à couler le serveur me rassure et ramène mon plat en cuisine pour le refaire sans piment...

Seconde assiette j'y vais encore plus confiante et ce fut ma seconde erreur car oui le plat était tout autant épicé. Heureusement le thé vert glacé et les bananes en dessert ratrappent le coup !

Et pour "se ratrapper", le serveur m'écrira en thailandais un petit mot à apporter avec moi dans tous les restaurants avec écrit pas de cacahuète pour moi puisque j'y suis allergique !!

 

                             

4 - Bangkok et ses temples4 - Bangkok et ses temples4 - Bangkok et ses temples

Nous passons par le marché aux fleurs dont voici quelques photos.

4 - Bangkok et ses temples4 - Bangkok et ses temples4 - Bangkok et ses temples
4 - Bangkok et ses temples4 - Bangkok et ses temples

Sur le chemin du retour, je découvre un stand de nourriture sur le côté de la route avec... des sauterelles grillées. J'avais parié avec certaines personnes avant de partir que j'en mangerai. Honnêtement je pense que personne n'y croyait...

Mais je me suis lancé et oui j'en ai mangé !!! Donc ci dessous une photo de mon dessert!

 

4 - Bangkok et ses temples

Retour en taxi jusqu’à une station de BTS : train jusqu’à la station "on nut" puis retour à pied jusqu’à l’appart !

Après une journée bien fatiguante nous sommes ravies de retrouver notre lit !

Commenter cet article

À propos

expérience d'une bigoudène autour du monde